Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Parole d'enfants

Publications

Certains de nos congrès ont débouché sur la publication des actes : il s'agit de véritables livres publiés dans des maisons d'édition. Le contenu a été travaillé en profondeur dans le but d'offrir une plus-value par rapport aux conférences initiales, en veillant à  apporter une cohérence et des appuis théoriques solides.

Par ailleurs, l'expérience du projet Kaléidos, intialement développée au sein de Parole d'Enfants, a également mené à la création d'un ouvrage de sensibilisation à l'abus sexuel destiné au grand public. 

S'engager aux côtés des familles

Claude SERON, fondateur de Parole d’Enfants

S’ENGAGER AUX CÔTÉS DES FAMILLES
Comment notre histoire personnelle influence notre vie professionnelle

Dans ce tout nouveau livre, Claude Seron livre sans fard des facettes peu connues du métier de thérapeute. Que se joue-t-il entre un intervenant
familial et les personnes qu’il accompagne ? Quelles sont les résonances entre son propre vécu et les problématiques aussi
diverses qu’il rencontre dans son exercice professionnel : suicide, agressions sexuelles, responsabilité des parents dans les souffrances
de leurs enfants, divorces interminables dont les enfants sont les otages, problèmes relationnels entre parents et adolescents, etc. ?
Sous la forme d’un récit, l’auteur montre comment son histoire personnelle a influencé le parcours professionnel qui l’a conduit à
fonder l’association « Parole d’enfants ». Il dévoile avec authenticité les écueils auxquels il s’est confronté dans la relation d’aide
auprès des familles en grande difficulté, et comment il a pu déployer des stratégies thérapeutiques originales et forger de nouveaux
outils d’intervention.
Dans ce véritable plaidoyer pour une clinique de l’engagement, de l’audace, de la créativité, il s’est donné pour tâche de les partager
avec le lecteur.

Coût : 25 euros + 5 euros frais d'envoi (pour l'envoi de plusieurs exemplaires, frais de port adaptés)

272 pages

 

Les rendez-vous manqués avec la souffrance des enfants : Les mots du soin, les outils du changement

Claude SERON, fondateur de Parole d’Enfants

Dans ce nouveau livre, Claude Seron, apprenant insatiable et pédagogue dans l’âme, nous livre sa synthèse toute personnelle de plus de vingt années de lectures, formations et conférences avec des dizaines de formateurs et d’orateurs invités par l’association Parole d’Enfants.

Il s’agit d’un véritable manuel pratique, truffé d’outils expliqués dans le détail, de formulations soigneusement choisies et de vignettes cliniques approfondies à l’usage des professionnels de la relation d’aide et du soin.

Il s’adresse à tous ceux dont la mission est d’accompagner des enfants et leur famille en vue de soulager leurs souffrances, de rétablir de meilleures conditions de développement et quand il le faut, de mettre un terme à une situation de danger.

Parce qu’il est écrit avec des mots simples mais qu’il aborde des questions complexes, ce livre plaira tout autant aux professionnels débutants qu’aux praticiens chevronnés.

Claude SERON est éducateur spécialisé, psychopédagogue, intervenant social et familial, formateur. Il possède une longue pratique du secteur de l’Aide à la Jeunesse (Liège). En 1996, il a fondé l’association Parole d’Enfants pour venir en aide aux enfants victimes d’abus sexuels et leur famille, et pour sensibiliser les professionnels et le grand public à cette problématique. Il est également l’auteur ou l’éditeur de plusieurs ouvrages sur la thématique de l’enfance en danger.
 

Coût : 12 euros + 5 euros frais d'envoi (pour l'envoi de plusieurs exemplaires, frais de port adaptés)

164 pages

 

TABLE DES MATIERES

PREMIÈRE PARTIE : LES RENDEZ-VOUS MANQUÉS

 La difficulté à voir et à entendre ce qu i fait mal

DEUXIÈME PARTIE : LES RENDEZ-VOUS HONORES

Les outils du  changement

Les formulations : l’art de trouver les mots qui soignent

La théorie à l’épreuve des faits

Conclusions

 

Fruits de l'amour ou pommes de discorde ? La place des enfants dans les couples en conflit

Sous la direction de Catherine Denis

Ils ne furent pas heureux bien qu'ils aient eu beaucoup d’enfants ... ou quand le conte de fées vire au cauchemar !

Quand un couple va mal, les enfants se retrouvent parfois utilisés, enjeux du conflit, pris en otage, messagers, exutoires, refuges, témoins de violences, victimes. La souffrance vécue par les parents dans un couple qui les déçoit, lors d'une séparation récente ou encore dans une procédure judiciaire sans fin rend ces parents moins disponibles pour répondre aux besoins de leurs enfants. Ces derniers peuvent être amenés à jouer un rôle qui ne devrait pas leur incomber, à taire leurs propres souffrances, ou à développer des symptômes en lien avec les difficultés du couple parental.

En tant que professionnels, nous nous trouvons parfois démunis pour apporter une aide efficace à ces parents en conflit et soulager leurs enfants. Alors que nous nous efforçons de garder une position de neutralité, il nous arrive de basculer dans un camp et de perdre notre capacité d'empathie à l'égard de l'un des deux parents. Alors que nous tentons de nous faire les porte-parole des besoins des enfants, nous apparaissons parfois comme des "culpabilisateurs professionnels" qui ne font qu'ajouter de la tension là où il y en a déjà trop. Alors que nous souhaitons occuper une position d'aidant, nous nous retrouvons souvent en position de juger, de contrôler, de chercher à convaincre ... Et tout cela, avec un sentiment de frustration et d'impuissance qui nous rapproche du vécu des enfants !

Cet ouvrage explore différentes stratégies pour intervenir plus efficacement à l'un ou l'autre niveau d'intervention : justice, médiation, expertise, soutien psychologique aux enfants, intervention auprès des adolescents, et bien sûr mobilisation des parents.

Coût : 15 euros (+ 5 euros frais de port). 192 pages.

TABLE DES MATIERES

Les professionnels confrontés au conflit parental aigu
Catherine DENIS

L'enfant face au problème du couple de ses parents
Jean-Paul MUGNIER

Placer les intérêts de l'enfant au centre du procès familial !
Ursula KODJOE

La médiation, une clinique possible pour les parents en grand conflit
Interview de Damien D'URSEL par Colette Leclercq

Séparation parentale, rupture du lien filial ?
Martine GOFFIN

Le groupe comme outil thérapeutique pour l'enfant dans les séparations parentales conflictuelles
Virginie PLENNEVAUX et Stéphanie GARBAR

Le défi de la parentalité dans les contextes où s'exercent des violences conjugales
Catherine VASSELIER-NOVELLI

La relation père-enfants quand la paternité est précarisée
Pascale JAMOULLE

Les marâtres du 21ème siècle sortent de l’ombre !
Interview de Diane MATERS et Murielle BREES par Virginie Gofflot

Un regard mosaïque pour conclure
Jean EPSTEIN

Un ouvrage conçu et rédigé en collaboration avec l'Observatoire, créateur d'échanges et de transversalité dans le social.

 

DVD - Accompagner sans s'épuiser
Grands principes et petites astuces contre le burn out

Enfance en danger, adolescence en crise, santé mentale, assuétudes, soins palliatifs... autant de secteurs où les professionnels s’investissent souvent avec beaucoup d’enthousiasme et d’idéal, en dépit ou en raison de la lourdeur des situations qu’ils rencontrent. En côtoyant de très près la souffrance, mais aussi souvent l’impuissance et l’échec, la question se pose de comment prévenir le stress, l’essoufflement, le désespoir, l’usure qui peuvent guetter les plus motivés, pour qu’ils puissent continuer à proposer à ceux qui vivent « horreurs et malheurs », un accompagnement de qualité qui tienne dans la durée.

Ce film part à la rencontre de professionnels « ordinaires » qui partagent avec simplicité leur manière de concevoir et d’organiser leur travail pour continuer à y trouver valorisation et plaisir : comment diriger une équipe, comment se soutenir entre collègues, comment se ressourcer, comment mettre ses limites et bien sûr comment prendre soin de soi sans en avoir honte !

  • Visionner ce film, c’est prendre un temps d’arrêt pour faire le point sur sa pratique et réfléchir à comment l’alléger.
  • Les équipes comme les directions y trouveront des suggestions pour renforcer le soutien et la protection mutuelle face aux difficultés.

Un film (48 min) produit et réalisé par Dancing Dog Productions pour Parole d’Enfants asbl.

DVD uniquement disponible à Parole d’Enfants (Internet, fax, courrier) et lors de nos congrès et formations.

Coût  : 10€+ 5€ frais de port

 

L’abus sexuel à l'encontre des enfants : petit dictionnaire des idées reçues

Malheureusement, l'édition papier est épuisée ... mais il vous reste le téléchargement gratuit !

Cliquez sur ce lien pour télécharger la brochure !

Brochure réalisée par Catherine Denis et Caroline De Vos
Pas facile, en tant qu'adulte, de s'occuper d'un enfant ou d'un(e) adolescent(e) victime d'abus sexuels… Comment le ou la soutenir ? Que faire pour qu'il ou elle se sente compris(e) et surmonte son traumatisme ?
 

Face à ces questions épineuses, on ne peut pas se permettre de se reposer sur son intuition. Ni sur des croyances ou des idées reçues qui circulent.

C'est pourquoi nous venons de publier un guide qui réfute certaines idées présentes dans l'opinion publique. Au rythme de l'alphabet sont évoqués des mythes et des idées reçues concernant les enfants abusés.

Des croyances a priori pleines de « bon sens », mais qui en réalité ne permettent pas d'aider l'enfant parce qu'elles sont trop simplistes, caricaturales, voire même complètement fausses ! Au travers de cet ouvrage, ce sont des questions essentielles qui sont abordées : les séquelles des enfants victimes, leurs sentiments, leurs besoins et leur sexualité. La place des psys et celle de la justice. L'attitude attendue des parents, des éducateurs ainsi que celle des profs.

Don, pardon et réparation
Comment résilier un contrat avec la souffrance

Sous la direction de Claude SERON (Ed. Fabert, 2007)

Comment dépasser un traumatisme qui nous a été infligé dans l'enfance ou l'adolescence ? Peut-on, surtout si l'auteur du crime est un parent, sortir de la dépression, du besoin de vengeance ou de la colère ? La famille et les institutions ont-elles un rôle à jouer pour aider les victimes ?
Les auteurs apportent à ces questions délicates des réponses fondées sur leur expérience de psychologues cliniciens, de psychothérapeutes, de juge des enfants ou de criminologues. Ils présen­tent la pratique du pardon, ce don de sa propre souffrance qui permet de se réconcilier avec soi-même, mais qui doit bénéficier à la victime et ne pas être banalisé. Ils exposent les mesures de réparation dont disposent les professionnels de la justice, eux aussi impliqués dans ce processus long et douloureux de reconstruction des personnes blessées.
 

Claude Seron est directeur de l'association Parole d'Enfants et responsable pédagogique du Centre liégeois d'intervention familiale.

Avec les contributions de :
Maryse Vaillant,  Marie-Frédérique Bacqué, Michel Lemay, Jean-Paul Mugnier, Yves Stevens, Christian Petel,  Edith Tilmans-Ostyn, Isabelle Filliozat, Marcel Klajnberg, Dominique Billen, Michel Heinis et Jeanne Godenne

Coût : 25 € (+ frais de port)

Au secours, on veut m’aider !
Venir en aide aux adolescents en révolte, en rupture, en détresse
Tome 1

Claude Seron (Editions Fabert, 2006)

Voici un ouvrage en deux tomes qui n'énonce pas une énième théorie sur l'adolescence. Il propose simplement aux professionnels de la relation d'aide, de la santé, de l'éducation, de la justice, ainsi qu'aux enseignants et aux parents, des éclairages utiles pour comprendre le vécu des adolescents en souffrance qui se murent dans différentes formes d'indifférence à eux- mêmes. En effet, si l'on invite ces jeunes en révolte ou en détresse à aller consulter un professionnel, cette proposition reste lettre morte. Ils se demandent à quoi bon parler de leurs problèmes : ils ont la conviction de les connaître par cœur ! De plus, ils n'ont pas envie qu'un psy les perce à jour, les

piège à travers ses questions retorses et les étiquette en vertu de l'une ou l'autre de ses théories.

Dans le tome 1, en invitant le lecteur à le suivre, à travers son parcours professionnel, dans l'accompagnement d'adolescents qui ne sont pas en mesure de solliciter de l'aide, Claude Seron propose différents modèles d'intervention, avec leurs atouts et leurs limites, pour agir concrètement dans différentes problématiques :

  • les adolescents abandonniques qui sollicitent constamment des preuves d'attachement tout en sabotant sans cesse la relation
  • la révolte des « nourrissons géants », c'est-à-dire quand des jeunes se mettent à maltraiter leurs parents
  • l'avenir des ados autarciques, chargés de porter les valises de leurs parents à la dérive ;
  • l'explosion de la violence et de la délinquance des jeunes ayant subi nombre d'injustices et de mauvais traitements ;
  • les agressions sexuelles : comment accompagner les jeunes auteurs et les adolescent(e)s victimes.

L'auteur propose également différentes modalités pour intégrer les parents de ces adolescents en grande difficulté dans un cheminement psycho-socio-éducatif restaurateur.

 

La résilience ou comment renaître de sa souffrance

Sous la direction de Boris CYRULNIK et Claude SERON (Editions Fabert, 2004)

Dans cet ouvrage, des praticiens de l'art de la parole témoignent de leur travail clinique avec des personnes fracassées qui, après avoir côtoyé la mort, se sont battues pour éviter l'amputation imposée par le mutisme lié à la honte, la culpabilité et les sentiments de moindre valeur. Leur propos n'est pas d'idéaliser le traumatisme et la détresse humaine au point d'en oublier l'action corrosive qui ronge de l'intérieur.
Les auteurs nous montrent comment il est possible de sortir de l'anesthésie émotionnelle, affective et relationnelle engendrée parfois par les turpitudes de l'existence.

Avec les contributions de Claude Seron, Boris Cyrulnik, Stanislaw Tomkievicz, Siegi Hirsch, Mari-Carmen Rejas et Pierre Fossion, Jean-Paul Mugnier, Piero Forno, Alain Perron, Catherine Marneffe, Verity Gavin, Xavier Pommereau, Jean-Pierre Ancillotti et Catherine Coudray, Marie-Frédérique Bacqué

Au secours, on veut m’aider !
Venir en aide aux adolescents en révolte, en rupture, en détresse
Tome 2

Sous la direction de Claude Seron, aux Editions Fabert (2006)

La période de l'adolescence est souvent le révélateur des richesses, mais aussi des fragilités de chaque être humain, issu d'une histoire familiale et d'une société imparfaites. Les adolescents ont des façons singulières de révéler leur mal être : comportements auto-destructeurs ou passages à l'acte délictueux. Si ces comportements donnent le plus souvent à voir la colère qui habite ces jeunes, ils permettent aussi le déni, par l'adolescent et par ses proches, de la détresse et de la souffrance sous-jacentes.

En quoi le symptôme développé par l'adolescent constitue pour lui l'unique moyen de se protéger de la souffrance. Quelles opportunités ont été manquées dans l'histoire de cet adolescent pour qu'il en arrive à exprimer son mal de vivre à travers un passage à l'acte ? Alors même que l'adolescent refuse d'évoquer son vécu douloureux et protège le plus souvent ses parents de toute responsabilité, ceux-ci vont-ils se montrer disposés à adopter une attitude minimalement auto-critique pour soulager leur enfant du poids qui pèse sur lui ? Lorsque la société déploie des réponses uniquement répressives aux passages à l'acte délictueux, elle se centre sur la sécurité de ses citoyens, mais entraîne cependant une consolidation des défenses du jeune qui s'ancre dans le déni de toute responsabilité pour survivre à la culpabilité. En revanche, une attitude purement compréhensive, blâmant les parents, la société, les autres en général, permet aux adolescents de faire l'économie d'une réflexion sur eux-mêmes qui pourrait leur rendre la liberté de grandir. Dès lors, comment conjuguer les interventions sociales, judiciaires, psychologiques, éducatives pour favoriser la nécessaire responsabilisation du jeune sans éviter d'interpeller la société et les parents sur le rôle qu'ils ont à jouer pour soutenir leurs adolescents ?

Avec les contributions de Samira Bourhaba, Patrice Huerre, Xavier Pommereau, Yves Stevens, Roland Coenen, Juliaan Van Acker,  Jean-Yves Hayez, Siegi Hirsch, Denis Adam,  Gianni Cambiaso, Johanne Lemieux, Yvonne Dolan, Michel Fize

Coût : 25 € (+ frais de port)
 


L'attachement, des liens pour grandir plus libre

Sous la direction d'Yves Stevens et Hubert Montagner

Des liens pour grandir plus… libre ? Voilà l'apparent paradoxe auquel ce livre est entièrement dédié. Depuis quelques années en effet, la notion d'attachement revient sur le devant de la scène pour comprendre la construction sociale de l'enfant, de l'adolescent et de l'adulte. «Les liens d'attachement que nous tissons depuis notre plus tendre enfance avec des "adultes significatifs" parents, parents d'accueil, grand-parents, éducateurs, etc. sont comme des fils invisibles qui nous permettent de nous en éloigner sans peur de les perdre», explique Yves Stevens, psychologue au sein de l'association liégeoise « Parole d'Enfants » et co-auteur de l'ouvrage.

Seulement, voilà : tout le monde n'a pas la chance de pouvoir construire de tels liens qui rassurent, émancipent et sécurisent. Et c'est le lot quotidien des thérapeutes familiaux que d'être confrontés à des enfants et des adolescents fragilisés… qui ne sont jamais jugés assez bons, assez reconnaissants, assez redevables par des parents eux-mêmes en détresse : blessés, manquant de confiance en eux, ils se sentent humiliés par les problèmes de leurs enfants et par l'aide psychologique proposée.
Tout l'enjeu du travail clinique consiste à restaurer des liens d'attachement plus ou moins altérés. « Cela passe notamment par la déculpabilisation des parents », précise Yves Stevens. « Une fois qu'ils arrêtent de mesurer leur valeur à l'aune du comportement de leurs enfants, les parents deviennent plus clairs avec eux-mêmes : ils investissent d'autres sphères que la sphère parentale. Ils commencent à se respecter eux-mêmes pour mieux respecter leurs enfants.»

Avec les contributions de Luc ROEGIERS, Hubert MONTAGNER, Nadine LEFAUCHEUR, Yves STEVENS, Anne DECERF, Marie-Frédérique BACQUE, Jean-Paul MUGNIER, Anne THEVENOT, Paul-Laurent ASSOUN, Jean-Pierre ANCILLOTTI

Miser sur la compétence parentale
Approche systémique dans le champ social et judiciaire

Sous la direction de Claude Seron aux Editions Erès (2002)

Les acteurs engagés dans le champ de la protection de l'enfance sont régulièrement confrontés à cette question implicite ou explicite : quelle est la compétence disponible des parents impliqués dans ces situations critiques ? Selon la place qu'ils occupent dans le système socio-judiciaire, ces intervenants vivent l'ambiguïté de leur implication : les uns craignent d'abuser de leur pouvoir ou refusent nettement de jouer le rôle d'agents de contrôle ; d'autres ne se sentent pas entendus dans leurs inquiétudes quant au vécu de l'enfant et à son devenir.

Cet ouvrage, réunissant des professionnels d'horizons différents, montre la pertinence et la richesserelationnelle d'un modèle éco-systémique appliqué au champ sociojudiciaire. Il met l'accent sur l'importance la rigueur déontologique des intervenants en situation, au contact du lieu où la violence a germé, s'est exprimée et a été signalée au plan juridique.

Au lieu de stigmatiser a priori tel membre de la famille ou celle-ci globalement, le cadre légal créé acquiert une fonction d'analyse et de compréhension plus générale. C'est à partir de l'évaluation in situ des ressources et des risques présents que la mission d'intervention se réalisera. L'accent est ainsi mis sur la capacité de l'expert de se donner les moyens les plus directs dans l'évaluation à la fois des dommages subis par l'enfant et des capacités de changement des parents.

Avec les contributions de  Claude Seron, Jacques Trémintin, Philip D. Jaffé, Gilbert Pregno, Mireille Lasbats, Christine Vander Borght et Guy Ausloos.


Violence subie, violence agie

Sous la direction de Claude Seron et Catherine Denis (Editions Jeunesse et Droit, 2000)

Les spécialistes ne s'accordent pas sur les traitements de la violence à privilégier. Certains considèrent la violence, notamment judiciaire, comme un passage obligé du changement. D'autres sont convaincus que ce sont la solidarité et la confiance qui permettent de réaliser de nouveaux apprentissages. Sommes-nous en droit (ou en devoir) de remettre en question la loi si elle nous paraît violente ? Comment évaluer les risques du maintien de l'enfant dans son milieu ou de son placement en foyer ?

Voici les regards de personnes diverses, guidées par des épistémologies différentes : Hubert VAN GIJSEGHEM, Véronique SIBIRIL , Véronique BEECKMANS et Béatrice HOUDMONT,  Catherine MARNEFFEBernard PIHET, Claude SERON, Jacques PAIN, Jacques-Antoine MALAREWICZ, Robert NEUBURGERHannelore SCHROD, Reynaldo PERRONE


| Mentions légales |

Developed by SCALP 2009