Formation avec
Claude SERON [de France]

Guerre de parents, blessures d'enfants : quelle place pour l'intervenant ?

Paris 14ème, Fiap Jean Monnet, 26, 27 et 28 mars 2018

Quand des parents se déchirent, les enfants se retrouvent parfois utilisés, enjeux du conflit, pris en otage, messagers, exutoires, refuges, témoins de violences, victimes. La souffrance vécue par les parents dans un couple qui les déçoit, lors d'une séparation récente ou encore dans une procédure judiciaire sans fin rend ces parents moins disponibles pour répondre aux besoins de leurs enfants. Ces derniers peuvent être amenés à jouer un rôle qui ne devrait pas leur incomber, à taire leurs propres souffrances, ou à développer des symptômes en lien avec les difficultés du couple parental. Les professionnels se trouvent souvent démunis pour apporter une aide efficace à ces parents en conflit et soulager leurs enfants. Cette formation propose un éventail d’outils pour retrouver de l’espoir, du dynamisme et de l’efficacité.

OBJECTIFS
Au terme de la formation, les participants auront acquis une meilleure connaissance des dynamiques conjugales et familiales où s’ancrent des conflits dont personne n’entrevoit la fin et où ce sont les enfants qui subissent les préjudices les plus graves.
Ils auront fait connaissance avec d’autres modalités de fonctionnement interdisciplinaire qui visent une résorption plus rapide des tiraillements entre les parents séparés.
Ils disposeront d’outils permettant d’adopter une posture plus dynamique dans les entretiens avec les parents, avec les enfants, avec l’ex-famille.

CONTENU
Journée 1 matin
- Les vécus des intervenants dans ces situations de guerre sans fin où les parents se déchirent et se montrent sourds à tous conseils ;
- Les vécus des enfants pris en otage par leurs parents dans ces conflits interminables ;
- Les fonctions assignées aux enfants qui n’ont d’autres choix que d’être assaillis par des préoccupations d’adultes qui les dépassent ;
- Les préjudices subis par les enfants en fonction de leur âge et de leur niveau de développement ;
- Cinq profils d’enfants établis en fonction des types de mécanismes de défense mis en place face à l’angoisse que provoque le conflit massif entre leurs parents.
Journée 1 après-midi
- Responsabilité judiciaire versus responsabilité relationnelle de chacun des parents alimentant le conflit ;
- Comment l’intervenant en milieu ouvert peut-il accompagner les parents afin qu’ils sortent de la crise de la séparation ?
- Le travail des mémoires : comment permettre à l’enfant et à ses parents séparés de découvrir du sens à une histoire qui a viré au cauchemar ?
- A la rencontre du « modèle de Cochem » et des ingrédients nécessaires pour que l’intérêt de l’enfant prévale sur toutes autres considérations.
Journée 2 matin : des outils pour des entretiens familiaux
- La ligne de vie et le conte : pour réintroduire du sens dans l’histoire familiale
- Le modèle de Vittorio Cigoli : pour passer d’une logique judiciaire à une logique relationnelle
- L’utilisation d’objets flottants dans les entretiens familiaux
- Le questionnement de « type médiation »
Journée 2 après-midi : l’aliénation parentale
- Concepts controversés mais néanmoins utiles pour penser l’intervention dans des situations où l’enfant est coupé de l’un de ses parents et où toutes les tentatives pour renouer le contact ont avorté
- Les critères de l’aliénation parentale selon Gardner
- Une autre conception de l’aliénation parentale : celle de Bernet et Joan Berlin Kelly
- Modélisation de l’intervention dans les situations étiquetées « aliénation parentale »
- Présentation et expérimentation d’outils utiles pour le suivi socio-éducatif des enfants otages de ces conflits sans fin
Journée 3 matin : des simulations d’entretiens avec le support de différentes grilles d’intervention
- Les formulations d’invitation
- Le questionnement socratique
- La restructuration cognitive en vue d’apaiser les ressentiments
- Le travail de mémoire
Journée 3 après-midi : des simulations d’entretiens avec le support de différentes grilles d’intervention
- L’évaluation des pressions
- Le questionnement interactionnel et stratégique
- La sensibilisation des parents afin que l’intérêt de leur enfant demeure au centre de leurs préoccupations
- L’entretien de type « médiation »

MOYENS PEDAGOGIQUES
Exposés théoriques, portefeuille de lectures, exercices en sous-groupes, analyses de cas présentés par le formateur ou amenés par les participants ; expérimentation d’outils concrets d’analyse et d’intervention, grille d’évaluation.

PUBLIC CIBLE
Intervenants psycho-socio-éducatifs, psychologues, travailleurs sociaux, médiateurs et autres professionnels qui sont en contact avec des familles où le conflit des parents affecte le bon développement des enfants.

FORMATEUR
Claude SERON est éducateur spécialisé et psychopédagogue, avec une longue pratique du secteur de l’Aide et de la Protection de la Jeunesse (Liège). En 1996, il a fondé l’association « Parole d’Enfants » pour venir en aide aux enfants victimes d’abus sexuels et leur famille, et pour sensibiliser les professionnels et le grand public à cette problématique grave. Il est également l’auteur ou l’éditeur de plusieurs ouvrages sur la thématique de l’enfance en danger. Entre autres, « Don, pardon et réparation. Comment résilier un contrat avec la souffrance » (Ed. Fabert, 2007), « Au secours, on veut m’aider ! Venir en aide aux adolescents en révolte, en rupture, en détresse » (Fabert, 2006).

INFORMATIONS PRATIQUES
Lieu : Liège
Dates : les mercredi 26, jeudi 27 et vendredi 28 mars 2018
Frais d’inscription individuelle : 410 € (470 CHF) - Par convention (formation continue) en France : 565 €
 

Inscription individuelle : 410.00 EUR ou 470.00 CHF
Prix par convention (formation continue en France) : 565.00 EUR
Brochure [en PDF] : Voir la brochure